Bienvenue à Sétif !

Ahmed IBRAHIMIAhmed IBRAHIMI

Ancien Ministre des Affaires Etrangères et Ex-candidat aux Elections Présidentielles avril 1999. Il est né à Sétif le 05 janvier 1932, fils de Cheikh Bachir Ibrahimi.Militant au sein de l’Union Démocratique des Amis du Manifeste et de la Liberté- Il est en désaccord avec Belaïd Abdesselam quant à l’orientation politique qu’il voulait arabe et musulmane lors de la constitution de l’Assemblée aux mouvements des Etudiants Musulmans Nord Africains en février 1955. Etudiant à la Faculté de Médecine de Paris, il rejoint la Fédération du Front de Libération en mars 1956; il fut responsable du budget et des relations extérieures. Il est arrêté en février 1957 et libéré en septembre. 1961. Il est désigné comme représentant du gouvernement provisoire au Caire en janvier 1962. Il se retire de la Commission de Préparation du Congrès du Parti en avril 1964. Il est proche de l’opposition et fut l’objet d’accusations, notamment de complot contre le pouvoir, Il fut alors arrêté par les autorités en juin 1964. Selon lui, la prise du pouvoir par le Président a redonné à l’Algérie son identité et à l’Association des Oulémas sa place, Ces derniers furent parmi les premiers a approuver le coup d’état de 1965.

Il dit que le Président Boumédiene l’a prié de poursuivre l’œuvre de son père, Il accepte le poste de Ministre de l’éducation par fidélité au mouvement de l’Association des Oulémas, Il n’a pas hésité à fermer l’université pour une période de 3 trois (03) semaines à la suite de la vague des grèves des étudiants en février 1968. Il fut nommé ministre de l’information (1970-1977). Il joue un rôle primordial dans l’enrichissement et l’orientation des discussions sur la charte nationale de 1976 en réaffirmant l’identité arabo-islamique de l’Algérie. En 1977, il devient conseiller auprès du Président de la République, puis ministre des Affaires Etrangères en mai 1982, à la suite du décès de Mohamed Sedik Ben Yahia survenu au crash de l’avion qui le transportait en compagnie de sa délégation aux frontières Irano irakiennes.

Il influence par sa présence au ministère des Affaires Etrangères et les relations qu’il entretenait avec les pays arabes et musulmans les orientations de la politique étrangère Algérienne, Il était proche du Président Boumediène qui le considérait comme l’un des plus fervent défenseur de l’identité arabe de l’Algérie. Membre du bureau politique et représentant du courant islamique conservateur au sein du Front de Libération National, il est écarté du gouvernement et des instances officielles à la suite des événements d’octobre 1988.

Egalement proche du courant islamique et du Front Islamique du Salut, il fut proposé candidat à occuper des postes supérieurs au sein de l’état, Il adopta une position intermédiaire quant à son opposition et quant à la politique du pouvoir face à l’opposition islamique. Il s’oppose à l’arrestation des leaders du Front Islamique du Salut, ce qui fut considéré par certains comme une tentative de blanchir le FIS Lors du dernier congrès du Front de Libération National, tenu en 1998, il ne réussit pas à faire adopter ses idées.

Taleb Ibrahimi a rejoint le Comité de ceux qui revendiquaient la libération des leaders du Front Islamique du Salut et active au sein de la commission de la lutte pour le choix du peuple après l’interruption des élections en décembre 1991. ü compte parmi les figures de l’intelligentsia des enfants du régime candidat et l’un des symboles du pouvoir jusqu’à 1992.

Il est candidat aux élections présidentielles d’avril 1999. Il est considéré comme le premier a tirer profit de l’exclusion du Président du MSP, Mahfoud Nahnah de la course vers la présidence et le candidat le plus qualifié à recevoir les voix des partisans du FIS et de l’Islam Politique. Au lendemain des élections présidentielles, avec un score de 1.264.094, Il crée un parti politique : le Mouvement de la Fidélité et de la Justice.

Il est réconfortant de constater qu’au troisième millénaire, alors que le monde entier est répertorié afin d’offrir d’innombrables possibilités de voyages organisés, il existe encore quelques destinations du bout du monde qui ont su conserver leur rythme de vie et leurs traditions séculaires.

Sétif fait partie de ces privilégiés : située au nord sur les hauts plateaux algériens, Sétif a conservé vivaces ses racines algériennes, son environnement exceptionnel, fait de cette région un endroit idéal pour un dépaysement garanti.

© 1999-2017 Setif.com | Pour nous contacter : contact@setif.info