Jardins et espaces verts à Sétif

En plus de son parc d'attraction, Sétif dispose de plusieurs jardins qui ont gardé toute leur beauté et leur rayonnement et qui continuent à être quotidiennement fréquentés par ceux qui cherchent la quiétude, la sérénité et la promenade.

Le jardin Emir Abdelkader

Le jardin Emir Abdelkader (ex. Jadin d'Orleans) est un parc, non seulement d'une valeur écologique, mais aussi archéologique. Il est le premier musée lapidaire de la ville de Sétif. Les premiers objets recueillis dans ce jardin remontent à 1840. Actuellement il est doté de 200 stèles épigraphiques, colonnes à inscriptions latines et chapiteaux qui sont témoins de l'histoire de la région de Sétif.

Le jardin Reffaoui ex-Baral

Le jardin Reffaoui (ex. Jardin Baral) conserve jusqu'à aujourd'hui les vestiges des bains romains. Sur la place Barral, se dresse un magnifique château d'eau très bien conservé remontant à l'époque de la pleine prospérité de l'antique Sitifis. En plus de l'importance archéologique de ce monument, il est aussi un noyau principal pour l'alimentation en eau potable pour la ville de Sétif.

Ce monument qui était enfoui sous trois mètres de terre, a la forme d'un grand rectangle dont trois côtés sont formé par une conduite maçonnée, voûtée et dallée, de deux mètres de largeur; le grands côté du rectangle mesure 20,15 mètres de long et chacun des deux autres côtés, perpendiculaires au précédant, est de 11,19 mètres, le quatrième côté est ouvert, et la surface intérieure du rectangle est dallée en pierres, ce qui permettait d'y circuler facilement. On accède à la conduite d'eau par 26 grandes ouvertures cintrées de 2.50 mètres de hauteur sur 1,05 mètres de largeur. Douze de ces ouvertures sont situées sur le grand côté intérieur du rectangle et 07 sur chacun des deux autres côtés. La conduite est alimentée par l'extrémité gauche du grand côté, et l'eau qui l'alimente vient de grandes citernes situées à quelques mètres de distance.



Jardins de Setif

Le jardin Chellal

Le jardin Chellal, les placettes et espaces verts de Bouaroua, de Maabouda, des Cheminots, de Thlijène et bien d'autres bastions de verdure dont Sétif est fière.

Le jardin 1er novembre 1954 de la cité El Hidhab

Le jardin El hidhab a été aménagé lors l'extention du périmètre urbain au Nord-Est de la ville de Sétif durant les années 2000.

Jardins de Setif

La forêt de Boussellam

La vallée de l'Oued Boussellam, une étendue de 15 km entre Fermatou et Mezloug, dont 3 ha se situant à l'intérieur du périmètre urbain, est le réservoir d'oxygène principal pour la ville de Sétif. C'est un milieu écologique très fragile que la croissance urbaine effrénée risque d'anéantir si aucune action n'est prise pour le préserver.

Boussalem - Setif

Boussalem - Setif

La forêt de Zenadia

Et pour finir Sétif possède la forêt de Zenadia qui s'étand sur 192 ha. Elle se trouve près de l'université/cité Bouras. L'aménagement en forêt récréative est également un de ces grands projets de la commune de Sétif qui permettra à plus de 300.000 habitants de la ville de bénéficier d’une immense zone de détente et de loisirs.

zenadia - Setif

© 1999-2017 Setif.com
Email : contact@setif.info